Innovation : et si on en parlait 10 minutes ? #1

Idées
Mercredi 27 juin 2018

Pour partager des visions d’avenir, des tendances et des projets innovants pour la ville de demain, Urbis le Mag organisait le 1er juin dernier une journée intitulée « L’innovation : et si on en parlait 10 minutes ? ».

Sur scène, une dizaine d’orateurs venus d’horizons professionnels variés se sont exprimés. Leur point commun : faire partie de la promotion 2017 de l’IHEDATE, l’Institut des hautes études en développement et en aménagement des territoires en Europe – dont le conseil scientifique est présidé par le Grand Prix de l’urbanisme Pierre Veltz.

Cette journée de l’innovation ayant été intégralement filmée, Urbis le Mag vous propose de découvrir, une à une, les visions d'avenir présentées ce jour-là sous la forme de prises de parole courtes et dynamiques, à la façon des célèbres conférences TEDx.

Ludovic Valadier, directeur de l’innovation à la Caisse des Dépôts, ouvre le bal.

Ce spécialiste de l’innovation territoriale dresse, sous le prisme des politiques publiques, un panorama des écosystèmes d’innovation territoriaux.

Le pitch de son intervention :


Dès les années 70 et jusque dans les années 90, l’innovation territoriale est exclusivement associée à la technologie et à la science. Une vision limitée car évidemment, la technologie ne peut être le seul ingrédient de l’innovation.

Au début des années 2000, la réalité économique rattrape l’innovation territoriale. Les partenariats noués entre le public et le privé sont à la mode et se développent rapidement. On assiste à l’apparition des pôles de compétitivité, fruits de la collaboration entre laboratoires et entreprises.

Une troisième génération de politique publique replace le citoyen au centre de l’innovation territoriale. Les consultations et votations citoyennes émergent dans les usages des collectivités locales. Ainsi, le nom de la région Occitanie est choisi à l’issue d’un processus de vote via internet (300 000 votants).

L’idée d’un citoyen financeur de l’innovation territoriale, via des opérations de collectes (crowfonding), s’impose peu à peu.

La dernière évolution - en cours - marque l’apparition d’un nouvel ingrédient : le territoire. Les collectivités reprennent le pouvoir en matière d’innovation et revendiquent leur droit à l’expérimentation. L’appel à projets TIGA (pour Territoires d’innovation de grande ambition) lancé par la caisse des Dépôts il y a 6 mois connait un énorme succès auprès des collectivités territoriales qui proposent des projets inédits.

Conclusion : il n’y a pas un écosystème de l’innovation mais des écosystèmes de l’innovation. La diversité est une force !

Les écosystèmes de l’innovation reposent sur trois injonctions paradoxales :

Premier paradoxe, le caractère géographique. On se situe dans un paradigme qui oppose l’hyper concentration ou la polarisation (ex : les COMUE, les pôles de compétitivité) et la nécessité d’être complètement connecté, dans une relation d’ubiquité.

Deuxième paradoxe, temporel. Les innovations sont de plus en rapides, disruptives et, en même temps, il faut agir sur le temps long. Les écosystèmes de l’innovation se sont créés sur des dizaines et des dizaines d’années. La Silicon Valley a 60 ans, le pôle grenoblois deux générations, le pôle de Saclay a déjà une première génération derrière lui.

Le dernier paradoxe, c’est finalement le processus darwinien. Il est à la fois nécessaire de laisser la libre créativité territoriale pour l’innovation et nécessaire d’être extrêmement sélectif. L’aménagement territorial n'est rien d'autre que le résultat d’un processus de sélection compétitif.

Save the Date : 8 novembre 2018 à Dunkerque

Le concept de cette journée de l’innovation du 1er juin 2018 sera reproduit lors de la 39e Rencontre nationale des agences d’urbanisme (FNAU) qui se déroulera les 7, 8 et 9 novembre 2018 à Lille et à Dunkerque sur le thème "#Design #Innovation - Etre audacieux pour nos territoires".

Si vous avez envie de prendre un grand bol d’innovation, de passer sans façon du coq à l’âne et d’en ressortir surpris – voire un peu ébouriffé –, inscrivez-vous ici !

 

L'auteur

Journaliste spécialisée dans les questions urbaines, Vanessa Delevoye est la rédactrice-en-chef d'Urbis le mag.