4/09 Webinaire - La géographie des émotions

Mercredi 26 août 2020




Urbis le Mag vous convie à un webinaire intitulé "Mieux concevoir la ville grâce à la géographie des émotions", le vendredi 4 septembre 2020, de 9h à 10h.

Ce webinaire sera accessible le jour J via un lien Teams qui vous sera envoyé après votre inscription via ce lien (inscription à effectuer au plus tard jeudi 3 septembre 2020).

L’invitée de ce webinaire est l’enseignante-chercheuse Pauline Guinard, l’une des premières géographes françaises à s’intéresser aux émotions et à leurs applications possibles en matière d’urbanisme. C’est au sein de la prestigieuse Ecole normale supérieure de Paris qu’elle mène actuellement des travaux de recherche consacrés, entres autres, à cette question.

Extrait de l’article « Les transports émotionnels de la ville » paru dans Urbis le Mag le 19 juin 2020 :

- « Est-il possible de susciter des émotions dans les projets d’aménagement publics ? Si oui, comment faire ?

- Pauline Guinard : Si les urbanistes se mettent à prendre en compte l’existence de la dimension émotionnelle des espaces, ils s’ouvrent sans conteste une possibilité supplémentaire de mieux concevoir la ville. Un quartier où il est prévu une opération d’aménagement urbain constitue un terrain particulièrement propice pour la géographie des émotions. On peut y mener un diagnostic émotionnel de l’existant en cherchant à comprendre ce que ressentent les habitants. Prenons l’hypothèse d’un ressenti d’ennui global. Les urbanistes peuvent s’interroger sur l’offre culturelle ou de loisirs à disposition, son adaptation aux besoins des habitants, leur degré d’information sur ce qui existe, les façons dont les médias en parlent, etc. Dans les quartiers nouveaux, c’est plutôt la création d’émotions, le fait d’y vivre des choses, qui va permettre aux habitants de s’approprier les lieux. L’un des moyens de susciter des émotions peut être de faire appel à des artistes. De nombreuses municipalités ont compris l’intérêt de travailler avec des artistes, et notamment des artistes de rue. Quant au quartier des spectacles à Montréal, il a été entièrement pensé pour créer de la joie par le biais de la fête et d’événementiels dans l’espace public. »

L'auteur

Journaliste spécialisée dans les questions urbaines, Vanessa Delevoye est la rédactrice-en-chef d'Urbis le mag.