Grand Site de France : bien plus qu'un label...

Tourisme
Lundi 14 septembre 2015




« Pourquoi pas nous ? » C’est ainsi que Franck Dhersin, vice-président de la communauté urbaine de Dunkerque en charge des questions relatives au tourisme et aux loisirs, fait part avec humour de la volonté des élus du territoire d’obtenir le label Grand Site de France décerné par l’Etat. Qu’est-ce qu’un Grand Site de France ? Qu’apporte l’obtention d’un tel label ? Quelle est l’ambition portée par le projet dunkerquois ? Interview.


Le grand public l’ignore encore mais un important travail d’études est en cours pour que le territoire dunkerquois soit labellisé Grand Site de France. Pouvez-vous nous en dire plus ?

Le label Grand Site, c’est d’abord une philosophie : gérer sur un mode protecteur des ressources environnementales, touristiques et patrimoniales tout en visant des retombées économiques, et notamment des créations d’emplois. En cela, l’opération Grand Site entre pleinement dans la stratégie des Etats généraux de l’emploi. C’est pourquoi la CUD pilote depuis quelques mois la démarche (prenant la relève du Syndicat intercommunal des Dunes de Flandre). A nous désormais de poursuivre les études engagées et de mener des actions d’aménagement qui constitueront notre dossier de candidature à l’obtention du label d’ici à 2019 ou 2020.

Quelle partie du territoire dunkerquois est concernée par le label Grand Site ?

En fait, le périmètre de l’opération n’est pas fixé, il est encore en discussion. Pour ma part, je plaide pour un périmètre restreint (voir carte plus haut) qui part d’un élément patrimonial incontournable – le phare Saint-Pol –  pour englober la plage jusque Bray-Dunes, s’étendre au sud jusqu’à la dune fossile de Ghyvelde, et rester au nord de l’autoroute A16 jusqu’au lac de Téteghem pour remonter jusque Malo en incluant la zone maraîchère de Rosendaël. Les 1 000 hectares d’espace naturel dunaire avec leurs polders et leurs vestiges militaires constituent un atout de poids dans ce périmètre puisqu’ils sont classés au titre de la loi 1930 et propriété du Conservatoire du Littoral.

Concrètement, que va apporter l’opération Grand Site ?

D’importants financements sont en jeu en provenance de l’Europe, de l’Etat, de la région… Des financements qui nous permettraient de développer des chemins piétonniers, cyclistes, équestres et de les relier aux infrastructures belges nombreuses dans ce domaine. De sauver le feu de Saint-Pol ; de rénover la ferme Nord de Zuydcoote pour en faire la maison du Grand Site… Le développement économique de notre territoire est en jeu : le label Grand Site attire énormément de touristes et génère la création de chambres d’hôtes, d’hôtels, d’emplois de guides…


Batterie de Zuydcoote.

Vivre des vacances sportives, de nature, c’est le souhait d’un nombre croissant de gens. Notre territoire a une belle carte à jouer en proposant des week-ends et des courts-séjours. Les familles sont en demande de temps de vacances resserrés pour voir, bouger, découvrir, bien manger… Nos paysages ont un potentiel d’attractivité qui n’a pas été exploité, tout comme le tourisme de mémoire. C’est dès-à-présent qu’il faut penser à la façon dont on va attirer des visiteurs pour le centenaire de la Deuxième Guerre mondiale !

Tout en montant le dossier pour obtenir le label, on commence à investir : la CUD rachète dès que c’est possible des terrains classés ou exceptionnels. Il faut avoir à l’esprit que chaque euro investi aujourd’hui rapportera bien plus, demain, en emplois, taxes hôtelières ou consommation dans les restaurants et les commerces.

Le feu de Saint-Pol sera-t-il sauvé par le label Grand Site ?

Grand Site, vous avez dit Grand Site ?

Le label Grand Site de France appartient à l'État, qui l'a déposé à l'Institut national de la propriété intellectuelle en 2003. Il est géré par le Ministère en charge de l'Écologie.

Ce label sélectif et exigeant est attribué pour une durée de 6 ans. Il reconnait une gestion conforme aux principes du développement durable, conciliant préservation du paysage et de "l'esprit des lieux", qualité de l'accueil du public, participation des habitants et des partenaires à la vie du Grand Site. Il peut être retiré à tout moment en cas de manquement aux engagements de protection, de mise en valeur, de développement économique local et de respect du visiteur.

Le Réseau des Grands Sites de France rassemble quatorze Grands Sites ayant déjà obtenu le label et d'autres qui œuvrent pour l'obtenir un jour (phases d’étude ou de réhabilitation).

Les 14 Grands Sites labellisés :

Aven d'Orgnac (Ardèche), Pont du Gard (Gard), Sainte-Victoire (Bouches-du-Rhône), Pointe du Raz en Cap Sizun (Finistère), Bibracte Mont-Beuvray (Nièvre/Saône-et-Loire), Puy de Dôme (Puy-de-Dôme), Marais poitevin (Charente-Maritime, Deux-Sèvres et Vendée), Saint-Guilhem-le-désert - Gorges de l'Hérault (Hérault), Les Deux-Caps Blanc-Nez, Gris-Nez (Pas-de-Calais), Baie de Somme (Somme), Massif du Canigó (Pyrénées-Orientales), Puy Mary - Volcan du Cantal (Cantal), Solutré Pouilly Vergisson (Saône-et-Loire), Camargue gardoise (Gard).

Mots clés : Franck Dhersin  Grand Site  label  Dunkerque  


Ces articles peuvent aussi vous intéresser...